Prochainement au Cinéma Colisée

A partir du 28 février: Une saison en France

De Mahamat-Saleh Haroun
France 2017 1h40
Avec Eriq Ebouaney, Sandrine Bonnaire...
Abbas, professeur de français, a fui la guerre en Centrafrique pour bâtir une nouvelle vie en France. En attendant d’obtenir le statut de réfugié, son quotidien s’organise. Mais si le droit d'asile lui était refusé, qu'adviendrait-il d'Abbas et de sa famille déracinée?…
Le réalisateur tchadien Mahamat Saleh-Haroun (Daratt, Un homme qui crie, Grigris) réalise pour la première fois un film en France. En s'intéressant à la question des réfugiés et des demandeurs d'asile, il réalise un film fort et bouleversant.
« Une saison en France renoue avec ce mélange de tension sèche et d’impériale retenue qui infuse les plus beaux films de l’auteur. » Les Cahiers du cinéma

Mardi 6 Mars a 20h15: Menina

EN PRESENCE DE LA REALISATRICE
​De Cristina Pinheiro
France 2017 1h37
Avec Naomi Bitton, Nuno Lopes, Beatriz Batarda…
« Je m’appelle Luisa Palmeira, j’ai dix ans. Ma famille, c’est tous des Portugais. Mais moi, je suis Française, je suis pas comme eux, je fais pas de faute quand je parle. Ma mère, elle est plus belle que Marilyn Monroe, sauf quand elle met ses lunettes. Mon père, il a une moto rouge et il me laisse gagner au bras de fer. L’autre jour, il m’a dit qu’il allait disparaître. Mais moi, je le crois pas ! »…
La cinéaste Cristina Pinheiro réalise son premier long-métrage. Elle s'inspire de son enfance et situe l'action du film en 1979. Elle a écrit le scénario après avoir perdu ses parents. Elle se souvient : « J’étais la seule des trois enfants à avoir vu le jour en France: mes racines disparaissaient. J’ai voulu en garder la mémoire, me retrouver, en quelque sorte, dans le rôle d’une passeuse.» Elle réalise un beau film tendre et sincère sur l'enfance et la difficulté d’appartenir à deux cultures.
« Un joli premier film, tendre et mélancolique comme un fado. » Positif

Débat avec Cristina Pinheiro après le film

A partir du 7 Mars: 2 films de hong sang-soo

Cinéaste passionnant, Hong Sang-soo a réalisé vingt-et-un films en vingt ans. Après les très beaux Yourself and yours et Le jour d'après sortis en France en 2017, deux films font l'actualité en ce début 2018. L'occasion de découvrir ou de retrouver avec plaisir cet univers singulier et attachant, entre légèreté (La caméra de Claire) et émotion (Seule sur la plage la nuit)!

La caméra de Claire
SORTIE NATIONALE
Corée du Sud France 2017 1h09
Avec Isabelle Huppert, Kim Min-hee…
Sélection Hors compétition Festival de Cannes 2017
Lors d’un voyage d’affaires au Festival de Cannes, Manhee est accusée de malhonnêteté par sa patronne, et licenciée. Claire se balade dans la ville pour prendre des photos avec son Polaroïd. Elle fait la rencontre de Manhee et sympathise avec elle, prête à l'aider…
Hong Sang-soo a tourné ce film pendant le Festival de Cannes en 2016. Il réalise un film solaire porté par l'interprétation d'Isabelle Huppert. A noter que c'est la troisième fois qu'il tourne avec une actrice française après Juliette Binoche (In another country) et Jane Birkin (Haewon et les hommes) et la deuxième fois qu'il tourne en France (après Night and day).
« Le film rayonne d’une grâce et d’une légèreté infiniment harmonieuses. » Le Monde

Seule sur la plage la nuit
Corée du Sud 2017 1h41 vost
Avec Kim Min-hee, Seo Young-hwa…
Ours d'Argent de la Meilleure actrice Berlin 2017
Quelque part en Europe. Younghee a tout laissé derrière elle: son travail, ses amis et son histoire d'amour avec un homme marié. Seule sur la plage, elle pense à lui: elle se demande s'il la rejoindra. Corée du Sud. Quelques amis trinquent: ils s'amusent de Younghee qui, ivre, se montre cruelle à leur égard. Seule sur la plage, son cœur divague : elle se demande combien l'amour peut compter dans une vie…
Hong Sang-soo filme sa muse Kim Min-hee qui joue dans tous ses films depuis Un jour avec, un jour sans. Il continue, dans ce film bouleversant, de jouer avec les codes narratifs et d'ausculter les relations amoureuses entre les hommes et les femmes.
« Le film le plus émouvant de Hong Sang-soo. » Libération

A partir du 14 Mars: eva

De Benoît Jacquot
France 2017 1h40
Avec Isabelle Huppert, Gaspard Ulliel…
Sélection officielle Festival de Berlin 2018
Tout commence par une tempête de neige. Eva, troublante et mystérieuse, fait irruption dans la vie de Bertrand, écrivain prometteur. Cette rencontre va bouleverser Bertrand jusqu’à l’obsession et le fera glisser jusqu’à sa perte...
Le réalisateur Benoît Jacquot (Villa Amalia, Les adieux à la reine, Journal d'une femme de chambre) adapte brillamment le roman "Eva" de James Hadley Chase (déjà adapté en 1962 par Joseph Losey avec Jeanne Moreau). En tournant pour la sixième fois avec Isabelle Huppert et pour la première fois avec Gaspard Ulliel, il réalise un thriller envoûtant.

Jeudi 15 Mars a 20h15: Fleurs du futur - Dobra voda

ASSOCIATION D’IDEES AVEC L'ATELIER ET LES ASSOCIATIONS DES USAGERS DE L'EAU DES PAYS DE MONTBELIARD ET D'HERICOURT
SOIREE DEBAT
De Valérie Valette
France 2017 1h10
Documentaire
Fleurs du Futur - Dobra Voda explore une vision complémentaire du changement climatique. Le petit cycle de l’eau est fondamental pour l’équilibre hydrique et thermique de notre planète. Mais sa rupture entraîne des conséquences désastreuses, qui renforcent le réchauffement climatique. De la Slovaquie à l'Espagne, de la Corée au Burkina Faso, la réalisatrice Valérie Vallette montre des solutions simples et efficaces dédiées au petit cycle de l’eau et à la reconquête de la stabilité climatique.

Débat après le film avec Christophe Lime (France Eau Public) et Gabriel Amard (Eau Bien Commun Bourgogne Franche-Comté)

Mercredi 21 Mars a 20h15: The ride

ASSOCIATION D’IDEES AVEC LE CENTRE IMAGE, POLE REGIONAL D'EDUCATION AUX IMAGES
SOIREE D'OUVERTURE DU FESTIVAL DIVERSITE
EN PRESENCE DE LA REALISATRICE
De Stéphanie Gillard
France 2017 1h27 vost
Documentaire
Chaque hiver, une troupe de cavaliers Sioux traverse les grandes plaines du Dakota pour commémorer le massacre de leurs ancêtres à Wounded Knee. Sur ces terres qui ne leur appartiennent plus, les aînés tentent de transmettre aux plus jeunes leur culture, ou ce qu’il en reste...
La réalisatrice Stéphanie Gillard a pu filmer cette chevauchée, du premier jour, au moment du rassemblement des cavaliers, au quinzième et dernier jour, lors de la cérémonie dans le cimetière de Wounded Knee. En faisant le choix d'un style direct sans voix off, elle réalise un documentaire captivant qui laisse la place aux mots et aux émotions des Sioux.
« Par ce beau geste de cinéma, Stéphanie Gillard redonne aux Sioux leur dignité et leur restitue leurs terres. » Télérama

Débat avec Stéphanie Gillard après le film

A partir du 21 Mars: razzia

De Nabil Ayouch
Maroc France 2017 1h59 vost
Avec Maryam Touzani, Arieh Worthalter, Abdelilah Rachid...
A Casablanca, entre le passé et le présent, cinq destinées sont reliées sans le savoir. Différents visages, différentes trajectoires, différentes luttes mais une même quête de liberté. Et le bruit d’une révolte qui monte….
Le cinéaste marocain Nabil Ayouch (Ali Zaoua prince de la rue, Les chevaux de Dieu, Much loved) a coécrit ce film choral avec l'actrice principale Maryam Touzani. En reliant les années 1980 à 2015, il dresse un portrait saisissant et réaliste de la société marocaine actuelle.
« Une œuvre forte, à la fois réaliste et poétique. » Lebleudumiroir.fr

A partir du 21 Mars: Les bonnes manières

SORTIE NATIONALE
De Juliana Rojas et Marco Dutra
Brésil 2017 2h15 vost
Avec Isabel Zuaa, Marjorie Estiano…
Prix spécial du Jury Festival de Locarno 2017
Clara, une infirmière solitaire de la banlieue de São Paulo, est engagée par la riche et mystérieuse Ana comme la nounou de son enfant à naître. Alors que les deux femmes se rapprochent petit à petit, la future mère est prise de crises de somnambulisme...
Les réalisateurs brésiliens Juliana Rojas et Marco Dutra (Travailler fatigue) mélangent cinéma fantastique et cinéma social, conte de fées et comédie musicale dans cette fable originale et poétique. Une révélation.
« Conteurs audacieux, les cinéastes nous entraînent dans une histoire envoûtante. » Télérama




Mardi 27 Mars a 20h15: Un jour ça ira

ASSOCIATION D’IDEES AVEC LE CENTRE IMAGE, POLE REGIONAL D'EDUCATION AUX IMAGES
EN PRESENCE DU REALISATEUR
De Stan et Edouard Zambeaux
France 2017 1h30
Documentaire
Djibi et Ange, deux adolescents, arrivent à l’Archipel, un centre d'hébergement d'urgence au cœur de Paris. Ils y affrontent des vents contraires, mais ils cherchent sans relâche le souffle d'air qui les emmènera ailleurs. Et c'est avec l'écriture et le chant qu’ils s’envolent…
Le documentariste Stan Zambeaux et son frère le journaliste Edouard Zambeaux (producteur de l'émission "Périphéries" sur France Inter) ont réalisé ensemble cette plongée au cœur de l’Archipel. Ils réalisent un film fort et profondément humain.
« Un documentaire pudique, bouleversant, nécessaire. » L'Express

Débat avec Edouard Zambeaux après le film

A partir du 28 Mars: Mektoub my love

D'Abdellatif Kechiche
France 2017 3h
Avec Shaïn Boumedine, Lou Luttiau, Ophélie Bau, Salim Kechiouche...
Sélection officielle Festival de Venise 2017
1994. Amin, un apprenti scénariste vivant à Paris, rentre à la maison pour l'été, dans un village du sud de la France. Il retrouve sa famille et ses amis d'enfance. Avec son cousin Tony et sa meilleure amie Ophélie, il passe son temps entre le restaurant tunisien géré par ses parents, les bars locaux et les plages fréquentées par les vacancières...
Abdellatif Kechiche (L'esquive, La graine et le mulet, La vie d'Adèle) adapte librement le roman de François Bégaudeau "La blessure, la vraie". En transposant l'histoire une quinzaine d'années plus tard et dans un autre milieu social, et en tournant avec des comédiens non professionnels, il livre une chronique adolescente d'une grande beauté.
« Le film a illuminé le festival de Venise, tel une rasade d’eau glacée, une décharge d’adrénaline, un hymne à la vie. » Le Monde

Mardi 3 Avril a 20h15: Atlal

ASSOCIATION D’IDEES AVEC LE CENTRE IMAGE, POLE REGIONAL D'EDUCATION AUX IMAGES
EN PRESENCE DU REALISATEUR
De Djamel Kerkar
Algérie 2017 1h51 vost
Documentaire
Prix Premier FID Marseille 2016
Atlal: une discipline poétique qui consiste à se tenir face aux ruines et à faire resurgir sa mémoire, ses souvenirs du visible vers l'invisible. Entre 1991 et 2002, l'Algérie en proie au terrorisme a connu officiellement la perte de 200 000 vies. Le réalisateur Djamel Kerkar a décidé de poser sa caméra à Ouled Allal, un village qui fut totalement déserté en 1996 par ses habitants et qui est devenu le théâtre des affrontements entre l'armée et les terroristes. Il réalise un film puissant sur la parole et la nécessité de se souvenir.

Débat avec Djamel Kerkar après le film

Jeudi 5 Avril a 20h15: Percujam

ASSOCIATION D’IDEES AVEC LE CENTRE IMAGE, POLE REGIONAL D'EDUCATION AUX IMAGES
ASSOCIATION D’IDEES AVEC SESAME AUTISME DANS LE CADRE DE LA JOURNEE MONDIALE DE SENSIBILISATION A L'AUTISME
D'Alexandre Messina
France 2017 1h08
Documentaire
Percujam est un groupe de musique audacieux composé de jeunes autistes talentueux et de leurs éducateurs. Ils enchaînent les scènes depuis plusieurs années, en France et à l’étranger, et vivent pleinement leur condition d’artistes. Ce documentaire d'Alexandre Messina présente une tranche de leur vie et un regard touchant sur un monde à découvrir, où le travail, l’humanisme et l’humour se rencontrent avec la musique.

Débat avec Sésame autisme après le film