Prochainement au Cinéma Colisée

A partir du 25 septembre: Bacurau

SORTIE NATIONALE
De Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles
Brésil 2019 2h15 vost
Avec Barbara Colen, Sonia Braga, Udo Kier..
Prix du Jury Festival de Cannes 2019
Interdit aux moins de 12 ans
Dans un futur proche, le village de Bacurau dans le sertão brésilien fait le deuil de sa matriarche Carmelita qui s’est éteinte à 94 ans. Quelques jours plus tard, les habitants remarquent que Bacurau a disparu de la carte...
Les réalisateurs brésiliens Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles (Les bruits de Récife, Aquarius) s’interrogent avec lucidité sur la situation sociale et politique du Brésil tout en mêlant avec bonheur le film d’anticipation, le western et la romance.
« Un film fascinant et spectaculaire. » Télérama

A partir du 25 septembre: Rétrospective Hal Hartley - The Long Island trilogy

SORTIE NATIONALE
TARIF UNIQUE 4 €
Hal Hartley est un réalisateur américain dont la place et la trajectoire au sein du cinéma contemporain sont uniques. Uniques par leur style, leur force et leur originalité. Uniques, car il aura marqué toute une génération de cinéphiles durant les années 90 avant de s’engager dans une voie toujours plus indépendante et à contre-courant de son époque, au risque de disparaître du système. Aujourd’hui plus farouchement indépendant que jamais, Hartley écrit, finance, réalise et distribue des œuvres toujours plus exigeantes et qui ne ressemblent à aucune autre.

The unbelievable truth
Etats-Unis 1989 1h30 vost version restaurée
Avec Adrienne Shelly, Gary Sauer, Robert John Burke...
Josh Hutton, suite à un séjour en prison pour meurtre, retourne dans son village natal. Il rencontre Audry, toute jeune fille avec laquelle il sympathise. Elle lui propose de travailler pour son père qui tient un garage. Excellent mécanicien, il l’embauche, mais il voit d’un mauvais œil Josh tomber peu a peu sous le charme de sa fille…
Admirateur du cinéma européen et notamment de la Nouvelle vague, le réalisateur américain Hal Hartley tournait en 1989 à Long Island, où il avait grandi, ce premier film où éclatait son talent et un ton singulièrement original.

Trust me
Etats-Unis 1990 1h45 vost version restaurée
Avec Adrienne Shelly, Martin Donovan, Meritt Nelson…
A travers les amours difficiles d’une adolescente rebelle et d’un électronicien violent et cynique, Trust me se veut une comédie grinçante sur l’Amérique profonde des classes moyennes…
Un an après son premier film, Hal Hartley retrouvait une partie des acteurs avec qui il avait déjà tourné. En réalisant cette comédie sur les oubliés du rêve américain, il réalisait un film poétique et drôle à la fois.

Simple men
Etats-Unis 1992 1h45 vost version restaurée
Avec Robert John Burke, Bill Sage, Elina Löwensohn…
Sélection officielle Festival de Cannes 1992
Dennis et Bill McCabe sont deux frères totalement différents: si le premier est un étudiant timide, le second est un petit délinquant qui sort d’une relation compliquée ayant juré sa vengeance sur les femmes après que sa petite amie l’a quitté. Dennis propose à Bill de partir à la recherche de leur père, un révolutionnaire disparu une vingtaine d’années auparavant. C’est ainsi qu’ils font alors la rencontre de Kate et Elina et cette dernière semble pouvoir leur livrer des indices sur leur père…
En 1992, Hal Hartley tournait pour la dernière fois à Long island et réalisait un film éminemment attachant, considéré par beaucoup comme son meilleur. A noter que Hal hartley tournait lui-même la musique de ses films sous le pseudonyme de Ned Rifle.
« Pour tous ceux qui ont découvert en France, au début des années 90 ses premiers films, ce fut une déflagration, et le début d’un culte. » France Culture

A Partir Du 25 Septembre: Ceux qui travaillent

SORTIE NATIONALE
D'Antoine Russbach
Suisse 2018 1h42
Avec Olivier Gourmet, Adèle Bochatay…
Sélection officielle Festival de Locarno 2018
Cadre supérieur dans une grande compagnie de fret maritime, Frank consacre sa vie au travail. Mais il se fait licencier. Le voilà contraint de remettre toute sa vie en question...
Pour son premier long-métrage, le réalisateur suisse Antoine Russbach brosse un portrait implacable du monde du travail. Il réalise un brillant drame social qui a obtenu trois prix, dont celui du meilleur film, aux Prix du cinéma suisse 2018. Un mois avant la sortie en France fin septembre, Antoine Russbach viendra présenter ce film au cinéma Colisée.

Dimanche 29 septembre à 16h, 18h et 20h15: Laura

CYCLE FLASHBACK
D’Otto Preminger
Etats-Unis 1944 1h28 vost version restaurée
Avec Gene Tierney, Dana Andrews, Clifton Webb…
5 nominations Oscar 1945 dont meilleur réalisateur
Qui a tué Laura Hunt, une ravissante jeune femme qui doit une partie de sa notoriété au chroniqueur Waldo Lydecker? L'inspecteur Mark McPherson mène l'enquête et interroge notamment Lydecker, qui considère Laura non seulement comme sa création, mais aussi comme un être lui appartenant. …
En 1946, le réalisateur américain d’origine autrichienne Otto Preminger adaptait un roman policier de Vera Caspary. Il réalisait un véritable chef-d’œuvre porté par l’interprétation de Gene Tierney et la musique de David Raskin. Un film mythique à (re)voir dans une belle version restaurée.
« L'un des 10 films noirs à avoir vu dans sa vie. Quant à Gene Tierney, rarement une actrice aura été aussi belle et fascinante à l'écran. » Ecranlarge.com

Mardi 1er octobre à 20h: Le regard de Charles

ASSOCIATION D'IDEES AVEC LA MAISON DE BEAUCOURT
AVANT-PREMIERE
CONFERENCE DE DANIEL PANTCHENKO + FILM
De Marc di Domenico
France 2019 1h23
Documentaire
En 1948, ‪Edith Piaf‬ offre sa première caméra à ‪Charles Aznavour‬, une paillard qui ne le quittera plus. Jusqu’en 1982 Charles filmera des heures de pellicules qui formeront le corpus de son journal filmé. Aznavour filme sa vie et vit comme il filme. Partout où il va, sa caméra est là, avec lui. Elle enregistre tout. Les moments de vie, les lieux qu’il traverse, ses amis, ses amours, ses emmerdes. Quelques mois avant sa disparition il entame avec son ami, le producteur Marc di Domenico le dérushage de ses films. Il décide alors d’en faire un film, son film. Un an après le décès de Charles Aznavour, sort sur les écrans Le regard de Charles, le journal filmé d’une légende mondiale.

Le film sera précédé par la "Conférence audiovisuelle sur Charles Aznavour" par Daniel Pantchenko, auteur du livre "Charles Aznavour ou le destin apprivoisé"

La librairie Les Papiers bavards proposera un stand avec les livres de Daniel Pantchenko